Turbo

 Posted by at 22 h 50 min  Animation, Cinéma  No Responses »
oct 272013
 

TurboCritique rapide pour vous engager à aller voir ce petit film d’animation, qui ne paye pas de mine mais qui se révèle une très distrayante surprise.

Beaucoup de très bonnes idées, de l’humour décalé (car oui il faut oser faire participer un escargot aux 500 milles d’Indianapolis), des personnages secondaires farfelus (humains comme escargots), une animation sans faille, des musiques entraînantes et montage rythmé, ce Turbo mérite qu’on y emmène les enfants (petits comme grands :) ).

Synopsis
Turbo est un escargot qui n’a qu’un seul rêve en tête : être incroyablement rapide ! Son obsession pour la vitesse l’a rendu quelque peu impopulaire chez les siens, où lenteur et prudence sont de rigueur. Mais il est hors de question pour lui de se conformer. C’est alors que se produit un étrange accident qui lui donne soudainement le pouvoir de foncer à toute vitesse. Il s’embarque alors dans une aventure extraordinaire pour accomplir son invraisemblable destinée : courir contre le plus grand champion de course automobile, Guy La Gagne. Avec l’aide d’une équipe d’escargots aussi rusés que stylés, l’ultime outsider Turbo mettra tout son cœur – et sa coquille, pour prouver qu’aucun rêve n’est trop grand, aucun rêveur n’est trop petit.

Sortie en salle le 16 octobre 2013
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=191356.html

La Libibandine

 Posted by at 19 h 10 min  Animation, Cinéma  No Responses »
août 072013
 

La Libibandine Théâtre Michel AfficheUn vaudeville rafraîchissant porté par des acteurs énergiques et un pianiste qui surprend par sa présence constante sur scène. Ce dernier joue évidemment les quelques chansons amusantes du spectacles, mais égaille aussi par ses commentaires, et fourni les musiques nécessaires aux différentes situations.

L’humour est léger et le sujet l’est tout autant puisqu’il s’agit de la libido de chacun, exacerbée chez Martine et Stéphane, mais totalement en berne chez leurs conjoints, Martin et Stéphanie. La mission des uns sera donc de réveiller la flamme, alors que celle des autres sera d’avoir la paix pour jouir d’un simple amour platonique.

La pièce est très rapidement intéressante, la construction de l’intrigue bien menée, les différents caractères sont truculents et bien surjoués (volontairement), les situations cocasses et les quiproquos s’enchaînent à bon rythme. Après une excellente première partie, je trouve l’humour de la suite un peu moins recherché et pétillant, mais le spectacle restera dynamique et plaisant jusqu’à la fin.

Un sourire omniprésent, et des acteurs qui se donnent vraiment à fond dans leurs rôles absurdes (et alcoolisés sur la fin, c’est ce que j’ai un peu moins aimé, mais ils le jouent très bien), pour au final un agréable divertissement.

Synopsis

La Libibandine – Théâtre Michel, Paris 8e

Martin et sa maîtresse Stéphanie avaient prévu un week-end tranquille en thalasso…

Mais c’était sans compter sur leurs conjoints respectifs, Martine et Stéphane, qui, débordant d’amour et d’idées, sont prêts à tout pour les reconquérir !

La Libibandine, cette drôle de pilule, parviendra-t-elle à renouveler le miracle de l’amour ?

Un chassé-croisé amoureux léger et croustillant !
Cette comédie décline toutes les possibilités du  » bonheur à deux « .

Monstres Academy

 Posted by at 16 h 12 min  Animation, Cinéma  No Responses »
juil 302013
 

Monstres AcademyJ’attendais avec beaucoup d’intérêt cette suite, ou plutôt prequel puisqu’elle se passe avant Monstres & Cie. Il est vrai que le premier m’avait beaucoup touché, par son originalité, sa richesse, son ton décalé, ses personnages pleins de charme et de caractère, et j’en espérais donc autant pour le second.

Malheureusement, entre le premier et celui-ci, Pixar est passé entre les mains de Disney, et le studio n’est plus aussi créatif et original qu’avant, certainement dû au fait qu’il n’est plus indépendant et qu’il se doit de répondre aux exigences à la guimauve de son actionnaire. On sent bien la différence entre  les Némo, Wall-E, Ratatouille, et les plus récents comme Cars 2 et Rebelle, bien plus orientés vers un très jeune public. Il en va de même pour cette académie des monstres, qui a perdu en pertinence afin d’être plus largement accessible.

En effet, je suis assez déçu par la faiblesse de l’ensemble : l’histoire est simpliste et peu accrocheuse, elle ne profite pas de l’effet campus pour nous sortir plein de petites blagues et trouvailles (tel qu’on était en droit de l’espérer avec la bande annonce), la multitude de monstres étudiants n’apporte pas son lot d’originalités et situations cocasses, les monstres sont tous gentillets, sans caractère ni particularité et ne se titillent pas entre eux, et le scénario surtout à base de championnat de la terreur est déjà vu et revu, sans grand intérêt ni suspense. On frise la fable moralisatrice à l’eau de rose !

De plus aucun personnage n’est vraiment attachant, cela manque de personnalité, et de profondeur. Il nous manque l’adorable Bouh du premier opus !

Heureusement, côté animation, rien à redire, c’est du travail de qualité. On prend quand même plaisir à retrouver Bob et Sulli, mais leur aventure manque de piquant. Nous aurons bien quelques clins d’oeil à Monstres & Cie qui seront les bienvenus, et l’introduction, comme le générique de fin sont particulièrement réussis. Mais pour le reste, j’avoue n’avoir pas été transporté. Cela reste un agréable divertissement, mais il n’est clairement pas du même niveau que le premier. Bref … juste bof ! Vraiment pour les plus jeunes.

En aparté je regrette aussi que pour le prix que coûte aujourd’hui une place de cinéma (je rêve ou cela ne cesse d’augmenter !!), on nous vole le court métrage Pixar qui est censé être projeté avant le film, au bénéfice de la pub ! Je n’ai découvert qu’après qu’il y en avait normalement un, qui s’appelle Le Parapluie bleu, mais Gaumont (Pathé Wepler) s’est bien retenu de nous le passer !

Synopsis
Même quand il n’était qu’un tout petit monstre, Bob Razowski rêvait déjà de devenir une Terreur. Aujourd’hui, il est enfin en première année à la prestigieuse université Monstres Academy, où sont formées les meilleures Terreurs. Son plan de carrière bien préparé est pourtant menacé par sa rencontre avec James P. Sullivan, dit Sulli, un vrai crack qui a un don naturel pour Terrifier. Aveuglés par leur désir de se prouver l’un à l’autre qu’ils sont imbattables, tous deux finissent par se faire renvoyer de l’université. Pire encore : ils se rendent compte que s’ils veulent que les choses aient une chance de rentrer dans l’ordre, ils vont devoir travailler ensemble, et avec un petit groupe de monstres bizarres et mal assortis…

Sortie en salle le 10 juillet 2013
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=109572.html

juil 242013
 

Moi, moche et méchant 2Moins original que le premier que j’avais beaucoup apprécié, ce second opus n’en est pas moins un très bon divertissement. La découverte des personnages, des minions et la personnalité de Gru ne sont plus les éléments de surprise, il faut donc innover pour emporter l’adhésion des spectateurs.

Le réalisateur a donc choisi de mettre en avant les minions qui étaient l’excellente trouvaille du premier. Et c’est vrai qu’on se régale avec eux, attachants et cons à la fois, même s’ils ne sont pas toujours hilarants, ils portent en tout cas très bien leur nom, ils sont mignons ! Les voir batifoler et s’haranguer dans leur langage si comique est toujours un grand moment de plaisir, et ils sont maintenant omniprésents, voir même au coeur de l’intrigue.

L’histoire quant-à elle est moins originale, limite un peu facile et sans grand intérêt, mais elle permet au moins de proposer de sympathiques moments sur la vie de Gru, de ses enfants, et de ses amours.

Le film est très bien animé et ne manque pas de rythme, et l’arrivée de Lucy, l’agent secret un peu fofolle, permet de rafraîchir l’ensemble. On s’attache en tout cas à tous les personnages, les enfants sont toujours aussi craquants, et les minions aussi bêtes que nécessaire. Bref, différent du premier car plus léger (on perd la dimension cynique du vilain méchant puisque Gru est maintenant gentil), on s’amuse très bien avec ce 2, qui s’il est moins profond, prête cependant plus souvent à rire !

Synopsis
Ayant abandonné la super-criminalité et mis de côté ses activités funestes pour se consacrer à la paternité et élever Margo, Édith et Agnès, Gru, et avec lui, le Professeur Néfario et les Minions, doivent se trouver de nouvelles occupations. Alors qu’il commence à peine à s’adapter à sa nouvelle vie tranquille de père de famille, une organisation ultrasecrète, menant une lutte acharnée contre le Mal à l’échelle planétaire, vient frapper à sa porte. Soudain, c’est à Gru, et à sa nouvelle coéquipière Lucy, que revient la responsabilité de résoudre une série de méfaits spectaculaires. Après tout, qui mieux que l’ex plus méchant méchant de tous les temps, pourrait attraper celui qui rivalise pour lui voler la place qu’il occupait encore récemment.
Rejoignant nos héros, on découvre : Floyd, le propriétaire du salon Eagle Postiche Club pour hommes et suspect numéro 1 du crime le plus abject jamais perpétré depuis le départ de Gru à la retraite ; Silas de Lamolefès, le super-espion à la tête de l’Agence Vigilance de Lynx, patron de Lucy, dont le nom de famille est une source inépuisable d’amusement pour les Minions ; Antonio, le si mielleux objet de l’affection naissante de Margo, et Eduardo Perez, le père d’Antonio, propriétaire du restaurant Salsa & Salsa et l’homme qui se cache peut-être derrière le masque d’El Macho, le plus impitoyable et, comme son nom l’indique, méchant macho que la terre ait jamais porté.

Sortie en salle le 26 juin 2013
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=190299.html

Hôtel Transylvanie

 Posted by at 23 h 17 min  Animation, Cinéma  No Responses »
jan 202013
 

Hôtel TransylvaniePas encore sorti en salles françaises mais déjà disponible en vidéo à l’étranger en VF, ce film risque fort de ne pas cartonner au cinéma car ceux qui l’attendent l’auront déjà vus. Ceci étant ils ne rateront pas grand chose car à part l’idée initiale qui est originale, le scénario en lui-même est assez fade et convenu. C’est de l’humour très enfantin sans grande recherche, l’intérêt principal est d’exploiter les situations abracadabrantes avec des monstres, mais cela ne suffit pas à passionner le spectateur.

Aucun personnage n’est véritablement attachant ni amusant, tous les héros en font un peu trop et surjouent leurs mimiques, les vannes tombent à plat, et l’animation est quelconque, du niveau d’un dessin animé pour télé.

Je ne doute pas que les enfants s’amuseront, mais les adultes trouveront certainement cela trop conventionnel et kitch pour adhérer. C’est un divertissement qui n’est pas désagréable, mais qui reste bien fade et pauvre faute d’histoire et dialogues un peu travaillés. J’en espérais bien mieux avec un tel sujet. A voir quand il passera à la télé.

Synopsis
Bienvenue à l’Hôtel Transylvanie, le somptueux hôtel de Dracula, où les monstres et leurs familles peuvent enfin vivre leur vie, se détendre et faire « monstrueusement » la fête comme ils en ont envie sans être embêtés par les humains.
Pour l’anniversaire de sa fille, la jeune Mavis, qui fête ses 118 printemps, Dracula invite les plus célèbres monstres du monde – Frankenstein et sa femme, la Momie, l’Homme Invisible, une famille de loups-garous, et bien d’autres encore…
Tout se passe très bien, jusqu’à ce qu’un humain débarque par hasard à l’hôtel et se lie d’amitié avec Mavis…

Sortie en salle le 13 février 2013
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=126079.html