Edge Of Tomorrow

 Posted by at 16 h 22 min  Cinéma  No Responses »
août 012014
 

Edge Of TomorrowPour ceux qui connaissent l’excellent « un jour sans fin » avec Bill Murray, vous allez vous trouver en terrain connu. L’idée est similaire mais à la sauce science fiction, et elle est rudement bien menée. Imaginez un héros qui dès qu’il meurt, revient au début de l’action, avec l’avantage de se souvenir de tout ce qu’il lui est arrivé. Imaginez le potentiel qu’acquière ce personnage avec le temps. C’est ce qui arrive à Tom Cruise qui endosse ce rôle comme un gant. Le film est passionnant, plein de surprises et rebondissements, avec de l’action constante, et des effets spéciaux à couper le souffle. Cette guerre contre ces étranges extraterrestre, qui recommence jour après jour, est une source d’adrénaline permanente, avec une réalisation sans faute.

On se régale de voir Tom apprendre de ses morts précédentes, et jouer avec ce court futur qu’il maîtrise, parfois avec une touche d’humour, afin d’aller toujours plus loin dans son projet : sauver l’humanité, quels qu’en soient les moyens. Quand il ne réussi pas par un chemin, il meurt et s’y prend autrement. Et le spectateur ne s’en lasse pas. Seule la toute fin sera décevante, moins crédible, un peu trop facile, elle vient ternir le ressenti général. Mais c’est quand même un film à ne pas rater pour les amateurs de SF.

Synopsis
Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment

Sortie en salle le 4 juin 2014
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=214763.html

Transcendance

 Posted by at 16 h 07 min  Cinéma  No Responses »
août 012014
 

TranscendanceUne idée très originale et plutôt bien menée, avec pour une fois un Depp qui n’en fait pas trop. Transférer l’esprit humain dans un ordinateur, qui profite d’internet et des puissances informatiques mondiales pour apprendre, évoluer et faire surtout avancer la recherche, mais qui inquiète alors les pouvoirs en place, ça c’est du scénario ! Mais je m’attendais complètement à autre chose, sincèrement je pensais que notre humain transcendé aurait des envies d’humains : gloire, puissance, pouvoir, et qu’il deviendrait un véritable méchant, ennemi de l’espèce humaine, prônant l’intelligence artificielle. Et non, pas du tout, Depp reste un bon gars, cherchant à sauver les humains, à les réparer (très bien fait d’ailleurs), démontrant qu’il n’y a pas que son esprit logique qui a été transféré, mais aussi son âme et ses valeurs. Finalement le grand méchant ce sont les humains, effrayés par le potentiel de ce cerveau, et préférant y mettre fin.

S’il n’y avait que la partie science fiction, le film aurait été réussi. Mais s’y mêle tout du long une belle histoire d’amour, touchante et qui pose de nombreuses questions sur la relation platonique homme \ machine, et cette histoire casse complètement le rythme du film. Cela donne des passages très mous qui nous font un peu décrocher. C’est dommage car il y avait un potentiel considérable, mais il en résulte un film assez moyen.

Synopsis
Dans un futur proche, un groupe de scientifiques tente de concevoir le premier ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir de manière autonome. Ils doivent faire face aux attaques de terroristes anti-technologies qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine. Lorsque le scientifique à la tête du projet est assassiné, sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour « transcender » l’esprit de son mari dans le premier super ordinateur de l’histoire. Pouvant désormais contrôler tous les réseaux liés à internet, il devient ainsi quasi omnipotent. Mais comment l’arrêter s’il perdait ce qui lui reste d’humanité ?

Sortie en salle le 25 juin 2014
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=214763.html

Dragons 2

 Posted by at 15 h 50 min  Animation, Cinéma  No Responses »
août 012014
 

Dragons 2L’excellente découverte des dragons qui nous avait captivé lors du premier opus ne peut plus faire effet ici, il était donc très important de travailler le scénario. Mais c’est Disney qui dicte ses lois, et l’histoire va tourner principalement sur la famille : le relationnel avec le père, la découverte de la mère, la mère qui retrouve le père, le père qui sauve le fils, tout cela va donner lieu à de longues scènes souvent émouvantes, mais qui cassent le rythme du film. L’intrigue soit disant principale avec le méchant qui capture les dragons en devient secondaire, ceci étant c’est presque aussi bien car ce méchant manque cruellement de profondeur.

Le début est excellent, l’exploration du monde par nos héros, les courses d’attrape mouton à dos de dragon, et bien sûr les mimiques de krokmou nous préparent à une grande suite. Mais quand la mère arrive, la dynamique du film en prend un sacré coup. Nous sommes heureux de ces retrouvailles, mais cela tombe dans le larmoyant. Disons simplement que j’ai trouvé le film plus enfantin que le précédent, et l’histoire plus lente et moins accrocheuse faute de surprises.

Les images et l’animation sont magnifiques,  les dragons adorables, amusants et colorés, et la musique toujours à propos. Dragons 2 est cependant un bon film pour les enfants, juste un peu moins adapté aux adultes que le premier.

Synopsis
Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.

Sortie en salle le 2 juillet 2014
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=181290.html

juil 182014
 

Transformers : l'âge de l'extinctionC’est bien la première fois que nous avons un avis unanime avec les amis au sortir d’une séance : en effet nous voulions tous quitter le cinéma à la moitié du film ! Ce Transformers est le film le plus mauvais que j’ai pu voir cette année (et même les années précédentes, si on fait abstraction du navet Hypercondriaque de Dany Boon).

2h46 d’une histoire totalement incohérente,  sans queue ni tête, sans une once de crédibilité, avec des répliques navrantes et une caméra qui donne des nausées, je peux vous assurer que c’est vraiment trop long !

Pourtant le début est agréable, même si on se demande ce que Mark Wahlberg « énormes bras » fait dans la peau d’un inventeur en électronique. Mais cela dérape très vite, dès l’apparition d’Optimus Prime, complètement cassé, qui dit lui même que seuls ses autobots pourront le réparer, mais qui retrouve la pleine forme avec 2 coups de marteau de notre inventeur, et pire encore, la pleine beauté en scannant un camion qui passait par là. C’est fort pour un robot à l’agonie, et trop facile, tout le temps trop facile.

Et ensuite c’est une succession de scènes qui tombent toutes fortuitement de façon très arrangeante, comme le petit copain de la blonde qui campe en voiture au bout du champ pour sauver le monde, et qui maîtrise les tremplins installés au pied des immeubles (sick !). Ensuite arrivent les méchants humains, puis le méchant extraterrestre, puis une résurrection de Megatron (comme si on avait besoin de lui), puis les as du karaté chinois, puis les Optimus Prime des autres planètes qui sont en fait des robots dinosaures … non là je dois dire que bien avant la fin, la surenchère, on ne peut plus l’encaisser.

Et ce ne sont pas les acteurs qui vont remonter le niveau, car en plus d’être tous dispensables, ils sont soit mièvres, soit horripilants, avec des dialogues plein de morale, plein de bons sentiments du style « ma fille tu es la plus belle chose que j’ai faite », « mon père je t’aimerai toujours », et pire encore, des tentatives d’humour vu et revu qui n’ont jamais réussi à faire rire la salle. Ils auraient pu pourtant faire un effort sur le texte, car cela parle tout le temps, mais pour ne rien dire, juste donner l’impression qu’il va s’agir de bons mots qui hélas tombent à plat.

Bien sûr les effets spéciaux sont réussis, mais ils sont gâchés par une réalisation qui filme tout en mouvement à grande vitesse, ce qui fait qu’on ne peut pas vraiment les apprécier.

C’est aussi la première fois que je vois un film qui affiche ouvertement et même de façon ostentatoire de la publicité : gros plan sur Red Bull, sur des marques de voitures, sur des boissons chinoises … cela explique pas mal de choses sur les objectifs du film : faire plaisir aux financeurs.

Je garderai en mémoire le combat final, avec un Optimus transpercé de part en part qui pourtant combat comme un jeune robot, et surtout un Wahlberg dont la force musculaire lui permet de bloquer les coups d’un robot de quelques tonnes. Je n’ai pas loin à creuser pour vous lister d’autres incohérences, pour le plaisir : des missiles qui ne trouvent jamais leur cible en pleine ligne droite, des robots capables de se décomposer en particules pour changer de forme et qui pourtant tombent sous le coup d’une épée, le FBI qui reconstruit Megatron sans s’en rendre compte alors qu’ils ont le modèle sous les yeux, et même un Optimus qui se découvre des réacteurs sous les pieds …). Bon j’arrête là, vous avez compris, non content d’être raté, ce film est aussi très chiant. A éviter absolument !

Hélas la fin nous laisse présager un 5ème opus …

Synopsis
Quatre ans après les événements mouvementés de « Transformers : La Face cachée de la Lune », un groupe de puissants scientifiques cherche à repousser, via des Transformers, les limites de la technologie.
Au même moment, un père de famille texan, Cade Yeager, découvre un vieux camion qui n’est autre qu’Optimus Prime. Cette découverte va lui attirer les foudres d’un certain Savoy, dont le but est d’éliminer les Transformers. Pendant ce temps, le combat entre les Autobots et les Décepticons refait surface…

Sortie en salle le 28 mai 2014
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=195228.html

Maléfique

 Posted by at 0 h 39 min  Cinéma  No Responses »
juin 032014
 

MaléfiqueWhoaaaa !!!

Ok ok je l’attendais vraiment ce film, et pour une fois, j’ai été surpris, enchanté, emballé, charmé complètement, bien au delà de mes espérances !

Ce n’est pas le conte original de la belle au bois dormant, et c’est une bonne chose. C’est une version totalement revisitée, la version de Maléfique elle même, et c’est une toute autre histoire, une bien belle histoire, plus profonde, plus riche et bien moins manichéenne que l’originale.

Déjà pour commencer, la claque vient d’Angelina Jolie. Belle, belle et inquiétante, un personnage tout en nuances, qu’on découvre avec le temps, un personnage à la fois froid et intense, malicieuse au possible, et humaine, résolument humaine pour une fée. Elle incarne toutes les émotions, forte et fragile, inaccessible et bouleversante, elle nous balade avec maestria et on en redemande.

L’univers de cette lande magique est aussi une grosse claque : effets visuels pleins de charme, de douceur, de tendresse, de couleurs, de créature adorables, de monstres imaginaires tous aussi réussis les uns que les autres, c’est un paradis sur terre, un paradis pour le petit garçon que je suis, qui retrouve des images qui lui font briller les yeux. C’est tout simplement merveilleux.

Cette histoire décalée apporte aussi beaucoup de renouveau et de surprises, rendant finalement le film pas du tout prévisible, on se laisse embarquer avide de découvrir ce qui va arriver, et on s’enchante de ce scénario qui nous fait à la fois rire, nous pâmer ou nous emplir de tendresse. J’aime cette histoire de la gentille fée dépité des humains qui veut se venger et qui finalement se rend compte qu’elle n’est pas si méchante que cela en se laissant attendrir par la princesse.

C’est une multitude de moments touchants, toute l’évolution du caractère de Maléfique est un bonheur à regarder, plus encore sur le visage d’Angelina qui se régale (et nous régale) de sa beauté et de ses expressions. Elle ne parle pas beaucoup, mais elle n’en exprime pas moins, avec un sourire, un geste, un regard, ou un petit mot piquant toujours fort à propos.

Les personnages secondaires sont aussi très bien choisis, le roi totalement traumatisé et focalisé par sa vengeance qui fini par le rendre taré. La princesse craquante à souhait, irrésistible, attendrissante, pas surprenant que Maléfique s’y attache. Et son assistant, ce corbeau transformé en humain, quelle belle idée, qui ajoutera à la fois beaucoup d’humour très inhabituel, et son lot de créatures magnifiques (elle le retransforme selon ses envies).

Au final on aura droit quand même à des vrais morceaux de l’histoire originale : le baiser, le dragon, mais, grand dieu que je les préfère tels que narrés ici ! Et rien n’est mièvre ou enfantin, c’est un beau conte d’adulte.

Graphiquement magnifique, les moments de béatitude devant les images sont nombreux (rhaa le vol au dessus des nuages de Maléfice), les décors sont très travaillés et détaillés, la musique est splendide et complète très bien l’image, et les effets visuels, omniprésents, sont …. bon ok j’arrête les superlatifs, mais je crois que vous avez compris :)

Disney m’a bluffé, je ne m’y attendais pas, on est à cent lieues des précédents, ils ont montré qu’ils étaient encore capable du meilleur. Et surtout ils ont réussi quelque chose qu’ils savaient faire à merveille à leurs débuts : nous emporter, nous émerveiller, et nous émouvoir.

Je l’ai déjà dit qu’Angelina, parfaite pour ce rôle, est vraiment trop belle ? Ah ? ;)

Bon voilà, au vu de mon enthousiasme le message est clair, j’ai adoré, et je suis encore dedans au moment où j’écris ces mots. Dès qu’il sort en bluray, je l’achète ! Et vous ? Vous attendez quoi pour aller le voir ?! :)

Synopsis
Maléfique est une belle jeune femme au coeur pur qui mène une  vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son coeur pur en un coeur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…

Sortie en salle le 28 mai 2014
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=201429.html