Colombiana

 Posted by at 19 h 39 min  Cinéma  Add comments
août 032011
 

ColombianaLe film commence plutôt bien, avec la découverte de cette petite Cataleya qui subit sous ses yeux le meutre de ses parents par un cartel de trafiquants de drogue, et qui leur échappe dans une très belle course poursuite. Le personnage laisse augurer du meilleur, froide, agile, sans remords, elle devrait devenir une excellente tueuse. Son objectif étant évident, la vengeance, nous allons la retrouver 15ans plus tard, avec de nombreux crimes à son actif, et elle va nous démontrer qu’elle est devenu expert dans son art, celui de passer inaperçue, de s’infiltrer, et de tuer.

La première partie du film est très prenante, très bien réalisée, jusqu’au moment où les invraisemblances prennent le dessus et font vaciller l’attention et l’intérêt. C’est dommage mais les méthodes grossières et totalement absurdes qui permettent aux flics de la retrouver, ainsi qu’au cartel de trouver sa famille gâchent toute l’immersion du film. En gros, son petit ami prend avec son téléphone une photo d’elle pendant qu’elle dort et la montre à un copain, qui la transmet à une copine flic du commissariat du coin pour savoir si elle a des infos. On la voit à peine sur la photo, un bout de bras et un côté de visage, mais dans les secondes qui suivent le transfert, le responsable du FBI qui la cherche (et qui n’a rien pour savoir à quoi elle ressemble à part une idée générale de sa morphologie) reçoit une alerte comme quoi ils l’ont trouvé … Pas une once de crédibilité, si vous aviez entendu les murmures dans le ciné à ce moment …

Toute la suite du film est alors du même accabit, comme s’il fallait en terminer, baccler le film rapidement (faute de budget ?), ce ne sont que des suites de clichés déjà vu mis bout à bout, sans que cela ne se tienne vraiment. Bref une seconde partie qui gache complètement la première. A voir à la rigueur à la TV.

Synopsis
1992. Colombie. Cataleya, 9 ans, assiste au meurtre de ses parents. Échappant de justesse au massacre, elle se réfugie aux États-Unis, chez son oncle Emilio, un gangster. 15 ans plus tard, elle travaille pour lui comme tueuse à gages. Elle signe ses meurtres d’une orchidée dessinée sur le torse de ses victimes : un message à l’intention des assassins de ses parents. Car Cataleya est bien décidée à aller jusqu’au bout de sa vengeance… quitte à perdre tous ceux qu’elle aime.

Sortie en salle le 27 juillet 2011
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=182013.html

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>