août 112014
 

La Planète des singes : l'affrontementJ’avais adoré le premier, mais celui ci me laisse dubitatif. L’impression de n’avoir pas vu ce que je voulais voir. Je suis probablement un peu trop attaché à l’histoire originale avec Charlton Heston, et j’espérais donc retrouver un peu la même histoire, avec les humains qui régressent et les singes qui les contrôlent.

Ici il s’agit plutôt d’un huis clos, tout se déroule entre le camp des singes et celui des humains. Nous sommes quelques années après le premier et en plein dans sa continuité. L’humanité à pris une claque avec le virus, les humains ont presque disparus, et le groupe de singe de César a commencé à s’organiser autour de lui, en paix, jusqu’à ce que les humains repointent le bout de leur nez.

Le film montre avant tout une lutte entre les sages (César et Malcolm), qui maintiennent la cohésion de chaque tribu, et les excités (Koba et Dreyfus) qui appellent à guerroyer. Quand les premiers échouent (par les manigances des seconds), le chaos et la mort s’imposent … jusqu’à ce que la raison reprenne le dessus.

L’histoire ne m’a donc pas vraiment interpellé, très prévisible, parfois même un peu trop facile. Par contre les effets spéciaux, tous ces singes qui parlent avec les mains, qui ont des mimiques et des regards expressifs, qui montent à cheval ou tiennent des armes … c’est bluffant de réalisme ! Magnifique ! Ils sont humains à en faire peur ! Heureusement quelques passages, très drôles, nous rappelleront qu’ils sont encore des singes (dans notre conception rassurante).

La communication entre eux est un point fort du film, ce langage des signes accompagné de quelques bruits de bouche ou de tapotement du corps, on imagine sans difficulté que cela pourrait être réel.

Mais le pilier de l’histoire, c’est bien sûr César. Joué à merveille, il est charismatique et impressionnant. Nous sommes loin du jeune singe du premier opus, il est maintenant très posé, très sage, jouant le rôle du patriarche de la tribu, il impose le respect par sa simple présence. Entre César et son ennemi Kobo, le réalisateur a réussi à démontrer l’intelligence de ces singes, qui pensent jusqu’au point de manipuler. La frontière entre eux et les humains n’existe pratiquement plus, que ce soit dans la sagesse ou dans la bêtise, nous nous ressemblons ! il y a une morale à prendre de tout cela.

Ce n°2 est donc surtout une lutte de caractères, interprétée par des acteurs splendidement incarnés et animés. Après, n’ayant pas été convaincu par le scénario, ainsi que par le rythme du film assez irrégulier, j’en ressors quelque peu déçu. Mais cela n’en retire rien au film qui mérite d’être vu rien que pour savourer la qualité et le jeu des singes et de César.

Synopsis
Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s’est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.

Sortie en salle le 30 juillet 2014
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=206986.html

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>