fév 262012
 

Les Royaumes d'Amalur : ReckoningUn test rapide sur ce RPG Action sorti le 9 février 2012 et qui a reçu de bonnes notes de la part des sites de jeux vidéos.

Plus d’images du jeu ici.

Vous incarnez comme toujours le sauveur du monde, l’être qui n’a pas de destinée et qui peut donc choisir sa propre voix et changer le cours du destin. Bon c’est assez bateau, même si l’univers est quand même inspiré par le prolixe auteur de fantasy R.A. Salvador (Les royaumes oubliés, les excellents cycle de Drizzt l’elfe noir). Restons terre à terre, sincèrement, l’histoire, n’a aucun véritable intérêt.

Graphiquement, c’est assez vieillot, pas de textures détaillées, c’est de la 3D qui n’est pas sans rappeler du Dungeon Siège ou du Divinity. Mais c’est coloré et bien animé, donc cela compense, et l’impression générale est plaisante. Les effets de combats et de magie sont visuellement explosifs et le personnage réagit plutôt bien.

La prise en main est immédiate, un création de personnage classique (personnalisation très poussée), un choix de race sans choix de classe, et vous entrez directement dans l’action. C’est en prenant des lvls que vous définirez dans quel arbre vous répartissez vos points, et orienterez ainsi votre perso vers le mage, guerrier ou voleur, ou pourquoi pas un mixe des deux ou des trois. L’idée est sympathique surtout que vous pouvez moyennement finances auprès d’un PNJ réinitialiser vos compétences quand bon vous semble. Marre de jouer avec le feu, recombinez tous vos points pour faire un voleur furtif. Pas besoin de reroll un personnage.

La première zone de jeu est verdoyante et agréable, prairies et forêts, donjons lugubres, cavernes sombres et humides, on apprécie évoluer dans ses décors variés et colorés. Les musiques sont réussies mais pas assez changeantes à mon goût. On récolte les quêtes auprès des PNJ croisés sur les chemins ou dans les villages, et on enchaîne les missions, explorant les recoins pour trouver des autels (buff temporaires) et des pierres des anciens (buffs permanents), fouillant en quête de coffres à déverrouiller (crochetage simpliste) ou à dissiper (protections magiques à casser, assez chiant), d’herbes à récolter pour l’alchimie, ou de gemmes pour l’enchantement.

Le début est vraiment une réussite, le personnage monte rapidement et permet de débloquer les premières capacités et coups spéciaux (combos). Puis on se rend assez vite compte que leur quantité est limitée et qu’on va jouer avec toujours les mêmes. Ceci rend les combats très répétitifs puisqu’on fini par aligner les 2 ou 3 coups les plus efficaces en permanence. Sachant que la difficulté n’est pas énorme, on passera au travers des obstacles sans véritable challenge.

L’artisanat est sans intérêt, l’alchimie, l’armurerie, l’enchantement sont simplistes et je préfère largement chasser le bon loot plutôt qu’essayer de fabriquer quoi que ce soit. Les compétences n’apportent rien sinon pour l’observation qui permet de voir les pièges et les trésors cachés.

Par contre le monde est gigantesque, j’ai mis plus de 20h à finir la première zone (en faisant toutes les quêtes), et il y en a 5 en tout. Mais je me lasse, j’ai compris à quoi ressemblait mon personnage et son évolution ne m’apportera plus grand chose, il est déjà surpuissant par rapport à son environnement, tout ce qui peut encore m’intéresser sera d’essayer de constituer les sets d’armures. Les quêtes sont peu dynamiques et variées, limite je préfère presque faire du bashing plutôt que de parler avec tous PNJ pour des objectifs peu originaux qui me font courir dans tous les sens. Heureusement qu’il est possible de se téléporter à tout moment n’importe où sur un lieu déjà visité, ce qui est d’ailleurs indispensable vu que vous passez votre temps à remplir votre inventaire.

Il m’étonnerait que je rejoue beaucoup à Reckoning, même si j’admets que le jeu est très bien fait et qu’il a une durée de vie considérable, je ne ressens aucune motivation ni intérêt à faire progresser mon personnage et à avancer dans l’aventure. Tout est redondant et trop facile. Très bien pour se changer les idées sans avoir à trop reflechir, mais pas d’immersion, je préfère largement retourner sur Skyrim, qui malgré mes +100h de jeu, me passionne toujours autant.

Je conseille Reckoning pour les casuals gamers, mais un gros joueur va très vite faire le tour des principes du jeu et s’ennuyer.

 

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>