L’Arche des Ombres – Robin Hobb

 

Les aventuriers de la mer - Les aventuriers de la mer, Intégrale T1 - volumes 1 à 3Les aventuriers de la mer - Les aventuriers de la mer, Intégrale T2 - volumes 4 à 6L'arche des ombres

Pourtant grand amateur de Robin Hoob avec ses deux cycle de l’Assassin Royal, je n’avais jamais été attiré par son cycle des aventuriers de la mer. J’avais acheté le premier tome il y a quelques années, mais il prenait la poussière.

Et puis, en panne de lecture, j’ai remis la main dessus et sans y croire, ai feuilleté les premières pages. Et je n’ai plus laché les bouquins avant d’avoir tourné la dernière ! Toujours dans le style d’écriture très simple et accessible de Hobb, naissent sous sa plume des personnages et un univers desquels on s’éprend immédiatement.

L’histoire est très originale, pleine d’intrigues mystérieuses et de magie. Une famille de marchand de Terrilville, liée par un étrange contrat avec une famille du Désert des pluies, et qui fait commerce grâce à sa vivenef Vivacia, bâteau doué d’une âme. Ame dont l’origine est l’un des nombreux sujet à découvrir. Une histoire de pirates, marchands d’esclaves et voleurs de vivenef, avec le capitaine Kennit qui rêve de devenir roi. Et des serpents marins qui croisent ces bâteaux à la recherche de leurs racines. Tous ces sujets se mèlent pour faire un roman trépidant, aux personnages forts en caractères, ceux qu’on aime, ceux qu’on déteste, ceux qui nous surprennent parce qu’ils évoluent, et les vivenefs qui sont des héros à part entière.

3 gros bouquins de 900 pages chacun (ou 9 livres en format poche) pour une grande aventure, épique, mémorable et surtout passionnante.

A noter que Hobb repart du final pour écrire son nouveau cycle, Les Cités des anciens. Au vu de ce qu’elle nous en a laissé découvrir dans les Aventuriers, cela promet d’être succulent car le terreau est fertile pour son imagination débordante.

Présentation du dos du livre

Avec un retentissement égal à celui de La Citadelle des ombres, L’Arche des ombres est le second volet d’une saga qui a imposé Robin Hobb comme un écrivain majeur. Et ce n’est pas un hasard si, dans les derniers volumes, les personnages des deux séries se rejoignent. Une famille de grands propriétaires terriens se retrouve ruinée. Sa seule richesse réside dans la possession d’un magnifique bateau en bois-sorcier, La Vivacia, jusqu’ici consacré au transport de marchandises. Or, peu avant de mourir, le capitaine Vestrit le lègue à l’époux de sa fille aînée, homme autoritaire et entêté, qui tente honteusement de restaurer la fortune d’antan en se livrant au transport d’esclaves. Cet héritage lèse ainsi la cadette, Althéa, qui entretient pourtant une complicité étroite et des liens passionnés avec le bateau sur lequel elle navigue depuis sa plus tendre enfance. Elle jure alors de le reconquérir coûte que coûte. Emportée dans une spirale de malheurs, la famille Vestrit va affronter les épreuves les plus terribles. Car la discorde divise désormais ses membres. Dans une atmosphère de plus en plus dramatique, Robin Hobb distille un suspense qui ne cesse de croître au fil des pages.

Volumes

 1998 – Ship of Magic
1 – Le Vaisseau magique
2 – Le Navire aux esclaves
3 – La Conquête de la liberté
1999 Mad Ship
4 – Brumes et Tempêtes
5 – Prisons d’eau et de bois
6 – L’Éveil des eaux dormantes
2000 Ship of Destiny
7 – Le Seigneur des trois règnes
8 – Ombres et Flammes
9 – Les Marches du trône

 Posted by at 22 h 54 min

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>