Amorphis

 

Amorphis est un groupe de metal finlandais fondé en 1990. Exécutant à leur début du death métal avec le vocal en grunt, ils ont évolué leur style musical vers du métal moderne et mélodique (raison pour laquelle je les classe dans le métal sympho, même si leur tendance reste plus death que sympho).
Inspiration variante selon les albums, indienne, folk, celtique.

Si je ne suis pas fan des deux premiers albums, époque death et doom métal, je trouve qu’Amorphis devient accessible avec Elegy, le musical prenant le pas sur le côté gueulard.
Puis le changement de chanteur en 2005 (Tomi Joutsen remplaçant Pasi Koskinen) apportera douceur et mélancolie et atténuera la puissance du grunt. J’ai mis un peu de temps à m’approprier leur musique, et depuis j’adore !

http://www.youtube.com/watch?v=Yd7Bc0SsXAw

Concerts
Ne pas oublier leur passage en France le 26 novembre 2011 (j’y serai)

Liens
http://fr.wikipedia.org/wiki/Amorphis

Discographie
1992 : The Karelian Isthmus
1994 : Tales Frome The Thousand Lakes
1996 : Elegy
1999 : Tuonela
2001 : Am Universum
2003 : Far From The Sun
2006 : Eclipse
2007 : Silent Waters
2009 : Skyforger
2011 : The Beginning Of Times


Avis sur The Beginning of Times (maj 17/07/11)

Sorti en mai 2011, The Beginning est une excellente surprise.

Amorphis qui était un groupe  chantant en grunt à ses débuts (la voix a un timbre guttural et caverneux, ce dont je ne suis pas fan), très orienté Death métal, évolue avec cet album de plus en plus vers le métal symphonique et progressif. L’ambiance reste toujours au death métal, mais les mélodies et instruments sont beaucoup plus accessibles, le grunt est devenu plus rare, les compositions plus recherchées, les refrains entrainants, le piano devient plus présent, adoucissant l’ensemble de titres.

Il suffit d’écouter le premier morceau, Battle for light, courte intro au piano, suivie d’un démarrage de guitares bien appuyées mais pas trop rapides, puis du chant, un peu de grunt, et la puissance musicale augmente progressivement, plus heavy, jusqu’au break en milieu de chanson pour repartir tout aussi heavy avec le refrain jusqu’à la fin.

La deuxième, Mermaid, est du même accabit, cela repart avec du piano léger, un fredonnement de femme, puis des guitares très rapides. Le vocal coupe le rythme, très doux, jusqu’à ce que les guitares le rattrapent.

Je ne détaillerai pas tous les titres, mais le principe des deux premiers se retrouve sur tout l’album, ce ne sont que des mélanges entre douceur et puissance, le grunt lui même est peu agressif et attenué par la suave voix mélancolique du chanteur. Et surtout chaque chanson est un mélodie qu’on retient sans peine, on se prend aisément à la meumeumer pour l’accompagner. De nombreux breaks et coupures de rythme, de superbes solos de gratte, un peu de synthé à la tonalité des années 70 , l’album entier est un régal de surprises qui flattent les oreilles. On appréciera aussi la continuité entre les titres, le début du suivant va à merveille avec la fin du précédent, comme si tout l’album n’était qu’un seul titre. Et la qualité sonore est splendide.

Mes préférés : You I Need, et Reformation enchaîné par Soothsayer, toujours ces intros au piano suivies par des guitares rythmées et un vocal d’une douceur charmeuse. S’il vous faut un album pour découvrir Amorphis, c’est bien celui ci !

 Posted by at 14 h 22 min

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>